Fonds marins à Dubai

7 02 2011

Zut alors je vais partir, je pars, je suis partie, et j’ai toujours des trucs à dire…

Je pensais faire une fin concrète de ce blog avec l’envol de notre A380 nous ramenant vers la France, mais non… parce qu’une expatriation ne s’arrête pas à l’aéroport : elle continue à travers le « retour » au pays (ou  une nouvelle expatriation).

Il paraît que le « contre-choc culturel » peut être encore + terrible que le « choc culturel » de l’arrivée. Aïe.

Vous ne voudriez pas louper ça hein ? 😉

je vais donc continuer pendant quelques temps (arrêter de crier de bonheur, je ne m’entends plus….)

***

Sinon, je rebondis sur un commentaire de ma lectrice number 1, Carole, qui me parlait des fonds marins dubaiotes et de poissons à vendre.

Oui, je peux comprendre que les fonds marins dubaiotes soient dévastés… d’ailleurs on aime bien ramasser des coraux « fossilisés » sur la plage.

Mais peut-être que Thalassa n’a pas assez fouillé son reportage catastrophe (ou peut-être que c’est « mieux » de dresser un tableau totalement négatif) :

* Nous trouvons pas mal d’étoiles de mer (vivantes !) sur les plages, des bernard l’hermite (rigolos à attraper et à regarder), parfois même des bouts de méduses. En tout cas, beaucoup de petits poissons argentés qui nagent devant nous, dans 30cm d’eau.

* Le fils d’une amie a fait du tuba sur la plage dont j’ai parlé ici (avec les kite surf) et a dit avoir vu beaucoup de poissons multicolores !

* Enfin, parlons des Palm, en tout cas celle de Jumeirah, la Palm résidentielle :

C’est connu ici que les plages privées des résidences de la Palm ne sont pas très propres : l’eau ne circule pas (malgré les ouvertures dans les grands bras qu’ils ont creusé après coup) et donc stagne. Et voilà les retours de gens qui habitent sur la Palm : ils ne peuvent pas s’y baigner parce qu’il y a des serpents de mer, beaucoup de méduses (apparemment grosses et bleues !) et même des raies !!!!

Mon amie m’a dit qu’on y voyait, des fenêtres d’une des maison, des ombres d’énormes méduses et de raies… Gloups

Voilà la coupable

Ah… en fait ils ont voulu faire un aquarium géant et naturel…

Un peu bête d’avoir une sublime plage privée, immense, avec sable blanc et eau turquoise et ne pas pouvoir s’y baigner de peur de se faire piquer, mordre, brûler, ou de tomber malade à cause des bactéries !

Des petites infos dénichées sur le net :

There are reports of encounters with the Bluebottle jellyfish or Portuguese Man-of-War in Dubai. If correct, then be careful. Bluebottles are quite distinctive with the blue « sail » sticking up out of the water – it may look like a blue plastic bag. They may not kill you despite their lethal reputation, but it is possible.

Sea creatures include jellyfish, sea-snakes, stingrays, sharks and other fish. Jellyfish you’ll usually only see in the summer months (when the water’s too warm to swim in anyway). Sea-snakes, although they are lethal, have mouths so small it’s unlikely they will bite you unless you have any loose flaps of skin hanging around for them to latch on to! Stingrays are painful rather than dangerous

According to the Environment Agency Abu Dhabi (EAD), the Arabian Gulf Sea Snake is dangerous and its bite can be fatal. Sea snakes have weak spines and so become helpless and appear lifeless on land.

In a recent report, the agency has discovered nine types of sea sakes, some of them dangerous, in the country’s waters. The agency also calls on the public not to touch any washed-up sea snakes they may encounter on the beach. Arabian Gulf Sea Snake lives in warm, shallow waters or in sea grass. It is yellow in colour, sometimes a pale dull green or grey, with dark bands along the length of its body.

Des petits liens :

http://www.arkive.org/arabian-gulf-sea-snake/hydrophis-lapemoides/

http://gulfnews.com/news/gulf/uae/environment/beachgoers-asked-to-avoid-sea-snakes-1.143811

http://www.uaeinteract.com/nature/marine/mrp08.asp

***

Toujours les questions de ma lectrice number 1 :

Concernant les poissons à manger, tiens c’est vrai que je n’en ai jamais parlé… Ici, le poisson local, c’est le « hammour », oui, comme amour… joli nom hein ?!

Bon moi perso je ne l’aime pas trop, j’ai tjs l’impression qu’il a viré.
J’ai (j’avais !) un mal fou à trouver du poisson : j’achète des filets surgelés de la marque Casino quand j’en trouve (pas tjs), Cabillaud ou Colin. Oui, je sais, c’est nul… mais j’ai développé une sorte de phobie obsessionnelle des poissons ici. Les poissons surgelés sont ces poissons qu’on voit dans les reportages, genre Tonga ou autre… nourris aux antibio, 20 au cm2.

Venant de Bretagne, où nous mangions plus de poisson que de viande, ça nous manque bp, mais je ne me sens pas l’âme aventurière de ce côté là. Parfois, je rêve d’une papillote à la crème et moutarde, hmmmm…
Et hors de question d’aller dans les poissonneries hors supermarchés, dans la vieille ville : parfois je me revois en Egypte, avec les poissons à même le sol et les pots d’échappement.

Alors qu’une expatriée qui passe par ce blog vienne nous raconter comment elle achète son poisson, merci ! 🙂

Sinon, ils construisent une île à côté du Burj Al Arab ; il paraît (de source sure), qu’ils ont prévu de faire une île de pêcheurs !!! Avec un vrai marché aux poissons ! Une façon de renouer avec la tradition, puisque Dubai était une « ville » de pêcheurs à l’origine (poissons et perles)

 

Des gros poissons dans ma nasse !

A suivre, mais ce n’est pas moi qui le verrai pour le raconter !





La réintroduction de l’expatrié dans son milieu d’origine

5 02 2011

On dirait un documentaire Chasse et Pêche…

Je vous offre une vue sur mon cerveau en ce moment :

* Qu’est ce que je fais là ?
* Est-ce que je suis dingue de vouloir faire ce que je vais faire ? (homeschooling)
* Comment résister à la tentation de regarder bêtement la télé quand je ne saurai pas quoi faire le soir ?
* Vais-je y arriver d’ailleurs (cette question de la télé me taraude… 2 ans sans chaînes télé c’est génial vous devriez essayer !!)
* Je mets des pommes ou des pruneaux avec mon premier rôti de porc depuis 8 mois ?
* Comment on enfile un collant ?
* Où est le rayon alcool de ce supermarché ?
* Nan c’est vrai ? Je peux acheter ce saucisson sans me cacher ?
* Quand est-ce qu’on part en vacances ?
* Mais pourquoi est-ce que je reçois tjs les mails des association de rencontres dubaiotes ? « rendez-vous au buffet de petit déjeuner de l’hôtel Bidule », « rendez-vous à l’aire de jeux du parc Machin », mais arrêêêêêêêteeeeeeeeez !!
* Est-ce que je vais réussir à supporter d’entendre parler politique tout le temps ?
* Combien de temps vais-je me sentir encore « différente » dans mon pays ? Et comment faire pour garder cette sensation que finalement j’aime bien ?
* Comment faire pour supporter entendre parler français partout ? Ca me plaisait de dire ce que je veux sans être comprise 🙂
* Quand est-ce que je vais remplacer « mall » par « centre commercial » ?
* Est-ce que je vais supporter de retrouver des toilettes publiques dégueu et payantes ?
* Comment on fait pour planifier une sortie sans savoir quel temps il fera ?
* Quand Daiso va venir s’installer en France ?
* Quoi, y’a pas de Starbuck dans ce petit bled ? Ahahah… nan c’est une blague…….
* Est-ce que je vais caler à chaque feu rouge ?
* Où sera-t-on dans 1 an ?
* Quand est-ce qu’on part vivre au Québec ?

***

Pour finir, un article de la newsletter de « expatwoman », reçu le lendemain de notre retour… Coïncidence…
Petits extraits :

Le retour d’une période d’expatriation peut être considéré comme un moment de bouleversement personnel, professionnel, dans la vie d’une personne, où tout peut être remanié, changé.

Il y a un avant et un après (…). Comment va-t-on être capable de faire face à ce changement de vie, de gérer ce bouleversement interne par rapport aux contraintes de la réadaptation nécessaire au contexte du pays d’origine ?

De quelle manière retrouve-t-on ses proches et ses habitudes de vie après une longue absence dans un cadre si différent que peut l’être un autre pays, une autre culture ?

Chacun dispose de ressources personnelles variées et singulières pour faire face à ce changement. Néanmoins, certaines difficultés psychologiques récurrentes chez les personnes de retour d’expatriation ont pu être identifiées. Au-delà d’un sentiment d’isolement social et des difficultés d’adaptation fréquemment évoquées par les expatriés face à la baisse de la qualité de vie connue à l’étranger, un vécu de « choc culturel inversé » est parfois possible. Cela renvoie à une impression d’être un étranger chez soi, de pertes des repères affectifs, sociaux, associés à un sentiment d’inadaptation et de décalage profond avec l’entourage, l’environnement. Ce « choc du retour » correspond en général à une période de transition.
Allez, y’a quand même du positif :
Pourtant le retour est aussi une belle opportunité de prendre un nouveau départ : plus qu’un retour il s’agit d’un recommencement…




Ce qu’on n’a pas fait

4 02 2011

…avant de partir. Mais qu’on a choisi de ne pas faire !!

* Monter au 124ème étage de Burj Dubai , la + haute tour du monde (Burj Khalifa si vous préférez, moi je fais de la résistance) :

Comme le Burj Al Arab, elle est devenue partie intégrante de notre champ visuel, et on est de vrais blasés de la vie maintenant, d’ailleurs Eliott n’arrête pas de dire qu’elle n’est pas si grande que ça 😉

La tour qui, quoi que je fasse, ne rentre pas dans le viseur de mon petit Lumix :

Yeeaaaaaah, avec un muffin de chez Caribou Coffee, ça rentre !

Pas intéressés, encore moins « juste pour dire qu’on l’a fait ». Eliott y a fait sa sortie de classe, 1 sur 4 c’est suffisant 🙂

100dirhams (20euros) par personne, ça ne nous a pas aidés à se décider.

***

* Rentrer dans le seul hôtel du monde à 7* : le Burj Al Arab.

Parce qu’il faut payer pour y entrer (cad dépenser un minimum de 250dirhams – 50euros- par personne), et que la déco est vraiment too much pour moi !

Alors qu’il est si beau de l’extérieur !

Et pis bon, c’est pas comme si on ne l’avais pas vu TOUS LES JOURS depuis 2 ans, vu que les écoles des enfants étaient juste devant… Mes yeux ne s’en sont jamais lassés…

la preuve, vue de la cour de recré d’Hanaé

***

* Aller visiter l’hôtel de la Palm : l’Atlantis.


J’aurais aimé voir le requin baleine dans cet aquarium gigantesque, dans le hall, mais on n’a pas eu le droit d’y aller, 2 fois de suite. Soit, allez vous faire voir les gens, j’irai voir de vrais requins baleine en liberté. pfff

Et puis votre déco, elle est immonde.

Et de l’extérieur, je me croirais au château de Mickey.

On a quand même, en avril 2009, fait « The Lost Chambers », l’attraction de l’hôtel qui nous fait croire que Atlantis, c’est l’ancienne Dubai, héhé :

***

Pas de regrets





Acclimatation

3 02 2011

Le retour d’expatriation de certains pays peut être un peu plus difficile que pour d’autres…

Quand on vit dans un pays où la vie est comme « entre parenthèses » (et bp de monde le dit), le retour à la réalité est assez déroutant, notamment pour les enfants.

Petit florilège des premières impressions des enfants :

 

* Eliott, à Roissy devant les RER (premier nez dehors) : « Mais, maman, mets moi mon bonnet elle est super froide la clim ici !!!! »
* Hanaé, à peu près toutes les 20minutes entre l’aéroport et la gare Montparnasse : « Maman, t’as vu la dame elle parle comme nous !! » (oui en francais, quoi….)
* Mais sinon, dans le TGV nous menant en Bretagne, Hanaé veut passer : « excuse me, excuse me… »
* Le premier matin, au petit déjeuner avec mes parents : « Elle est où la piscine ? »
hum hum… y’a du boulot pour remettre les pieds sur terre dans cette famille !

Sinon, grand-père a respecté sa promesse : après 19h de voyage, Hanaé a pu manger… du saucisson, comme elle le réclamait depuis plusieurs jours !!





Fin de l’aventure

31 01 2011

hum hum… message que j’ai oublié de programmer pour hier, lundi 31 janvier 2011… alors on fait un petit bond en arrière dans le temps et on se téléporte hier !

Nous sommes bien arrivés depuis hier soir, après une loooooongue journée de voyage de 19h (et une micro sieste dans le train pour les minus)

Héééééé…… voilà le post qui signe la fin de notre aventure de 2 ans au pays jaune jaune jaune, avec un peu de bleu. Le pays du marbre et de la démesure.

Oh punaise, j’ai presque la larme à l’oeil…

Bon…

Hum hum…

Alors nous sommes actuellement dans l’A380 (j’aime bien le préciser parce qu’il est VRAIMENT terrible… surtout avec Emirates), au-dessus de je ne sais pas quel pays. Nous avons décollé pendant que vous dormiez, et nous allons atterrir quand vous prendrez votre déjeuner ce midi.

clic

Mais ce blog ne s’arrête pas comme ça, POUF d’un coup, évidemment…

Mais ne faites pas vos fan hystériques, laissez-moi le temps de débarquer, de faire des bisous à mon papa et à ma maman, d’ouvrir mes valises et d’aller chez Kiabi acheter des vêtements d’hiver. C’est les SOLDES, yeaaaaaaaaah !

Ah pis tiens, laissez-moi aussi le temps de ré-apprivoiser les supermarchés, et de me goinfrer de rôtis de porcs aux pommes, de crêpes complètes (home made, à la billig !), et de verres de vin…. Ah je mangerais bien un cassoulet aussi, maman ? Et du Chaource sur un morceau de baguette Gana !

En attendant tout ça, je vous ai préparé quelques petits messages. Ne n’oubliez pas en quelques jours 🙂

***

Ah… et laissez-moi aussi le temps de verser quelques petites larmes… 2 ans, une expatriation, c’est pas rien. Surtout quand on laisse ses amis derrière soi.

***

Allez, on se laisse pas abattre, qui re-veut du saucisson ?





Take my junk UAE

29 01 2011

Bon, je ne vais pas vous refaire le coup de « faites le tri régulièrement dans vos affaires, et DONNEZ ce dont vous ne voulez plus ou n’avez plus besoin ».

Emmaüs, Secours Populaire… j’entends parfois des choses qui me dérangent un peu sur ces 2 associations (la façon par exemple dont ils trient ce qu’on leur donne, ne gardant parfois que les marques…. hum hum, voire la façon dont les gens qui viennent trient les affaires !!)

Pensez aussi aux hôpitaux, qui sont toujours preneurs de livres, de jouets (en bon état, propres et lavables).

En désespoir de cause, vous pouvez toujours vendre, les magasins-vide greniers genre Easy Cash, Trocante etc ont maintenant colonisé tout le pays, mais quand je vois les tas de déchets que les gens osent y déposer, j’ai parfois envie de crier aux gens d’aller plutôt à la décharge !

Ah ben tiens à la décharge, il y a souvent des gens du voyage qui viennent fouiller donc ce sera peut-être moins perdu que dans les Trocante !!

 

Bon le sujet de ce message n’est pas polémique, il est à propos de cette association montée par un Canadien à Dubai, en vue de récupérer les « junk » des gens, pour les vendre à bas prix aux plus pauvres des Emirats (nannies, chauffeurs de taxi, familles pauvres) et ainsi aider les ouvriers d’Ajman, dans le Nord du pays)

In order to meet these needs, TakeMyJunk collects unwanted household items from people in the UAE. We then sell or distribute these items at a low cost to those in need : Families, Labourers, Farmers, Maid’s, Drivers

With the proceeds from the sales, we provide meals, medical care, and basic necessity to labourers living in Ajman

With these items we:

  • Re-distribute or sell these items to low income families or labourers  in the northern emirates
  • Convert these items into meals, payback loans, sponsor medical expenses for labourers
  • Provide quality goods to families that cannot afford to purchase new items.

clic vers le site

Our guys will take and dispose of larger items that are not in usable condition. However, we do request that you pay 100AED for transport. We crush the chipwood and re-use the powder for industries. (amusant !!)

Question: Where does all my items go? What happens to my “Junk”?

Answer: All items collected are taken to Ajman. Once, repaired and sorted, they are either donated to labourers, sold to cover our expenses, and or given to Red Cresent. Items that are not repairable, are recycled.

 

 

N’ayant pas trouvé acquéreurs pour certaines de nos affaires (qui n’ont pas + de 2 ans rappelons-le…), nous allons donc nous « débarrasser » de notre ensemble de canapés, de meubles Ikea, d’électroménager et de fourniture informatique et Hifi que nous ne pouvons ni surtout ne voulons ramener en France.

Bref, au pays des Expats et des contrat en CDD, c’est une excellente initiative !!! D’autant qu’à ma connaissance elle est unique ici. Mais je ne demande qu’à en connaître d’autre !

 

Donc, résidents dubaiotes, pensez-y lors de votre retour… Dubizzle (LE site de revente entre particuliers), c’est bien, mais TakeMyJunkUAE, pour donner les affaires dont on ne veut plus, c’est encore mieux 😉

Ils prennent même les choses cassées ! Si j’avais connu ce site avant, j’aurais moins fait de ménage par le « vide »…

PS: Si vous souhaitez donner vos vêtements ou des vêtements des enfants, vous avez des bornes mange-vêtements, comme en France : nous en avons dans notre parking (Murjan JBR), et j’en connais une autre à côté du supermarché Aswaaq, à Um Suqeim, à côté de Raffles.

 

***

J-4





Dernier week-end emirati…

28 01 2011

Nous serons ici :

clic

à vrai dire, nous y sommes peut-être déjà à l’heure où vous lisez ces lignes 😉

Pour un dernier regard sur l’Océan Indien… dans 2 jours, on sort les bonnets et les gants…

Bon week end à vous !