Jadaf, site de construction de dhows

27 01 2011

La visite des derniers instants : depuis le temps qu’on se disait que ce serait sympa de passer de l’autre côté de la Creek (du côté Festival City), ayéééééé, on l’a fait !

Vue du site, sur la promenade de Festival City, au pied de l’Intercontinental

Nous sommes ENFIN allés visiter JADAF, le site de construction de bateaux, et notamment des dhows, ces bateaux en bois réputés être construits SANS clous.

C’était génial !!

D’abord, nous sommes rentrés dans le gros site, la ville dans la ville :

Oui, la lumière était un peu nulle… il a plu ces derniers jours !

Ne pas venir le vendredi, les femmes y sont interdites (les ouvriers vivent sur le site, ça doit être pour cela)

Les photos sont interdites, j’ai donc fait ce mini reportage au péril de ma vie (ou presque). On peut néanmoins se promener comme on veut, même sans casque… Je vous conseille fortement de tenir les enfants !

Les photos sont prises de la voiture, à la dérobée…

Quelle frustration de ne pas pouvoir sortir son Reflex ! Il y avait de magnifiques photos à prendre…

Et voilà un bateau « traditionnel » en bois peint comme on peut en voir dans le vieux Dubai, ceux qui transportent des tonnes de cargaisons : les employés habitent dessus !

Le tour était vite fait, et on n’a pas vu de dhow en construction, juste de vieux bateaux en rénovation, nous sommes donc ressortis du site pour continuer notre exploration

***

Ensuite, la meilleure partie : en ressortant du site, nous avons tourné à droite vers la Creek puis coupé à travers la piste en terre : là se trouve un site privé de construction de dhows traditionnels !

La première entrée à gauche est celle des logements (très sommaires, dans des cabanes !) des ouvriers, donc prendre l’entrée « officielle » du site + vers la droite. En entrant, le propriétaire nous a dit qu’on pouvait visiter à notre guise, il nous a même montré le hangar où ils fabriquent des meubles. Les ouvriers étaient au travail, je n’ai pas osé photographier.

Mazette !! Comme ca sentait bon la sciure de bois !!!! Le site complet est enbaumé par l’odeur des grumes de teck, ça sent si bon !!!!

C’est gros un grume !! (j’adore ce mot, et j’étais très contente de le ressortir, c’est vrai, c’est pas tous les jours qu’on peut parler de grumes)

Pas de remarque sur le collant par-dessus la jupe svp, son élastique avait lâché 🙂

Vue sur Festival City, nous sommes donc sur ce qu’on voit donc sur la première photo de ce message :

Oui, la « plage » est un tout petit peu sale…

Après, j’ai vraiment VRAIMENT regretté de ne pas avoir osé photographier le monsieur qui fabriquait un dhow miniature… enfin quand je dis miniature : un dhow de 1,20m de long sur 80cm de haut à peu près… Sublime !!!!

Et voilà les bateaux « de course » ?? traditionnels, construits sans clous il me semble :

et les logements des ouvriers : sous ce gigantesque arbre, avec poules, biquettes, et chiens !

Pour y aller ?

Faites comme si vous alliez à Festival City (ou à Ikea, si ça vous parle + ;), et avant de prendre le pont, prenez la sortie à droite « Jadaf ». Hop, ça y est, vous y êtes !

 

Publicités




Jumeirah Beach #2

23 01 2011

 





Jumeirah Beach

22 01 2011

Dubai étant bordée par la mer (mais vous le saviez…), on a le choix dans les plages de sable blanc crème et d’eau turquoise… sauf que si nous sommes maintes fois partis à l’aventure dans les dunes et les montagnes désertiques, nous n’avons JAMAIS essayé de découvrir les petits coins déserts de ville.

Bon déserts, je m’entends… mais il reste, OUI IL RESTE des plages absolument DESERTES, peuplées de quelques kite surfeurs, voire même pas parfois. Avec des maisons parfois immenses (des palais, comme ici) face à la mer, avec quasiment jamais de terrasse (oui, ici, les gens ne vivent pas dehors, et les grosses maisons n’ont parfois même pas de jardin).

Des plages tellement longues qu’on se croirait sur la côte Nord bretonne. Alors quand il fait venteux et qu’il peut même pleuvoir 4 gouttes (si, si, il y a quelques jours !), waouh tout y est : à nous les longues balades !

Enfin… quand on découvre ça à 2 semaines du départ, c’est un peu dommage (faut dire qu’on n’est pas très plage non plus, à notre décharge.. moi je préfère la plage en hiver pour les balades et les coquillages)

Petite promenade en photos :

(oui, oui, on a sorti les gilets et les manches longues, c’était venteux je vous dis… il faisait au moins… 22 degrés ! Brrrr)

 

 

Vous avez pu jouer à « chercher Charlie » avec Burj Dubai (où ça, où ça ? ben quand même…), et vous aurez découvert un de ces palais de fou comme il en existe tant… ca fait 2 ans que je vis ici mais je suis tjs interloquée par leur taille…





Une sortie à Bur Dubai/Deira

19 01 2011

Quoi t’est-ce ?

Bur Dubai et Deira, ce sont les 2 quartiers du vieux Dubai : le Dubai sale, bruyant, les souks et les petites boutiques caverne d’Ali baba. Les 2 quartiers sont séparés par la Creek, ce bras de mer qui rentre dans Dubai. On peut passer d’un côté à l’autre par des petits bateaux-taxis en bois, les abras, pour 1dirham par personne (20cts, et les enfants ne payent pas).

Nous avons fait une sortie ce we, et évidemment comme à chaque fois que je ne prends pas le Reflex, je m’en mords les doigts.. Les photos sont donc un mix entre de vieilles photos de nous, et des photos d’internet.

(la photo n’est pas de moi)

Voila la carte zoomée 2 fois :

Ici on voit the Palm, j’habite juste à sa gauche (on voit l’excroissance-piste de décollage des avions des parachutistes)

La Creek, avec au Sud Bur Dubai et au Nord Deira

C’est une vraie bouffée d’air frais (même s’il est parfois pollué :)) dans cette ville ultra moderne et scintillante.

Comme l’impression de débarquer dans une vraie ville arabe avec ses souks rutilants d’or, de tissus soyeux, d’épices aux parfums envoûtants (on dirait une pub)

Une rue de Deira, photo de moi

La nuit, la traversée de la Creek est une vraie petite merveille, avec toutes les lumières alentours, les bruits ambiants, la VIE, grouillante, enfin !!!

De nuit, avec les bateaux en bois illuminés, tjs by moi

Et surtout, tous les employés qui déchargent les camions pour remplir les bateaux en bois peint.

Un spectacle à ne pas louper quand on vient à Dubai. Un autre aspect, totalement opposé, de la ville.

Le parcours typique :

* Le musée : à faire !! Certains le critiquent, nous on a adoré ! Dans un fort en terre, en plein milieu de la circulation, le musée contient des scènes de vie « d’époque » (XIX-XXème :)), reconstituée avec des mannequins en grandeur nature, extraordinaire de réalisme ! Une belle réussite, qui captive vraiment les enfants. A un prix minime : 3 dirhams pour les adultes, 1dirham pour les enfants ! -les photos à venir ne sont pas de moi-

* Les temples hindous : une minuscule ruelle dans laquelle on s’engouffre à l’aventure (suivre tous les indiens…) : A peine large pour laisser passer 2 personnes, on croise les boutiques de colliers de jasmin, de perles, des étals débordant de figurines de divinités hindoues, d’images en 3D, le tout évidemment, pour ceux qui connaissent la culture indienne, dans des couleurs rendant la vue à un non-voyant !!

La ruelle se divise, les temples (Shiva mandir apparemment est le plus connu) sont indiqués par leurs « gate », et de minuscules escaliers escarpés montent aux salles de prière.

Ces 3 photos sont tirées de ce blog

Photo tirée de ce blog

 

* Débouchant de là, on passe une porte en bois, et on se retrouve dans un autre monde : face à la Creek et ses bateaux, au bord du souk, sur une place grouillant de pigeons et de mouettes (les indiens leur lancent des cuvettes de miettes), et d’Indiens justement, remettant leurs chaussures et mangeant à même les doigts du riz TRES gras dans des assiettes en carton

La sortie du temple et du souk

* Hop, un tour dans le souk textile et les petites rues adjacentes. Personnellement, les ayant pas mal expérimentés, je ne supporte plus d’être alpagée par les vendeurs… Pashmina, Rolex, Pashmina…. NOOOOOOOOOOOOOON, j’en veux pas de ta pachmina !!!!!

Les photos sont de moi cette fois :

Quand je vois ces tissus j’ai envie de porter des Saris !!

* On monte sur un abra, on traverse la creek, on se retrouve à Deira, là où les bateaux en bois peint se remplissent de colis à destination du Moyen-Orient, de l’Afrique, du Proche-Orient (mais comment font-ils pour en mettre autant ?????). Et on débarque dans le Souk des épices :

* Nouveau souk : de l’or, de l’or, de l’OOOOOOOOORRRRRR !! Personnellement, je ne porte pas l’or jaune, et il faut avouer que là, on est servi ; les vitrines brûlent la rétine, les colliers se font plastrons, il y en a pour le cou, les mains, la tête… Waouh ! A voir une fois dans sa vie…

Cliquez sur la photo pour aller en voir d’autres !

* Et là….. découverte inespérée à 15 jours du départ : une mercerie de gros !! Waouh la caverne au trésor !!!!

A venir demain 🙂

 

***

J’avais fait1 petit message sur Bur Dubai, ici





Nous sommes bien en décembre

9 12 2010

Fin des températures estivales. Ca y est, le petit gilet est de sortie à partir de 16h, et j’ai même frais aux doigts de pieds.  (= 28/30° à 14h, mais 23/25° à 8h et 17h)

Mais j’ai fais le Calendrier de l’Avent pieds nus, en débardeur, comme l’année dernière. Et puis je fête mon anniversaire en robe, ça aussi c’est bizarre. Tout comme de proposer aux enfants : « Vous venez faire le sapin ? Après on va à la plage »

Ca, c’est bizarre….

Beaucoup ici regrettent l’ambiance de Noel : le froid, la neige, les lumières qui clignotent, les gens qui s’extasient devant les vitrines des magasins, les chocolats chauds. Le foie gras……………………

C’est vrai. C’est bizarre

Vraiment bizarre

Mais y’a quand même des sapins, et des marchés de Noel :

Marché de Noel sans vin chaud, mais en tee-shirt et avec le Burj Al Arab en arrière plan… Je rêve d’un vin chauuuuuuuuuud……

(photos de l’année dernière, nous n’avons pas encore fait la tournée des sapins de malls, mais ca ne devrait tarder)

(Hanaé avait encore des couches.. prrrrrrrt….)

 

Les liens de nos visites 2009 : ici, ici, ici et le + beau ici





Fête nationale

1 12 2010

Aujourd’hui 1er décembre, c’est la fête nationale des Emirats

Les rues, les buildings, l’école des enfants, tout est aux couleurs du drapeau emirati : rouge, noir, vert et blanc.

A l’école, c’est la fête, et les parents sont priés d’apporter des plats « locaux ». Si on ne sait pas quoi, sur les portes des classes il y a toutes les infos et on s’inscrit : moi je suis inscrite pour des roulés aux saucisses pour la classe d’Eliott, et du pop corn pour la classe d’Hanaé

Des plats locaux : tout un symbole… :/

Et puis, pour fêter ça, comme demain est férié, on s’en va en we prolongé ! On part camper à Musandam :

La côte Nord de la péninsule arabique, à 2h/2h30 de route, en pleine enclave omanaise : des Fjords (si, si…) magnifiques, très encaissés, des bateaux en bois avec des coussins pour se vautrer, des dauphins à admirer.

clic pour Wikipedia

Et du camping dans la « forêt des acacias » !

Petites images d’il y a 6 ans :

Lever du soleil sur les fjords

Balade sur les dhows :

Notez que le 1er décembre, il y a 6 ans, j’avais un gilet en polaire (avec les tongs)

Les fantômes de la forêt des acacias (avec même un feu follet dans le fond) :

Et c’est qui qui, qui a 32 ans la semaine prochaine ? C’est mouaaaaaaaaaaaaaaaa





Mangroves

29 11 2010

Des mangroves aux Emirats ??? Oui, oui, oui…

A Kalba, sur la côte Est, dominant l’Océan Indien.

On oublie facilement que les Emirats ont une grande façade sur l’Océan Indien !

On passe le sublime désert, les dunes gigantesques de Big Red, le rendez-vous de tous les apprentis conducteurs-surfeurs de vagues de sable, on traverse une enclave omanaise (Visa, passeport !), on coupe à travers les montagnes désertiques, et après un tunnel, on admire la vue sur l’Océan Indien

Je tripe un peu sur l’Océan Indien, je ne sais pas pourquoi… le Golfe Persique ne serait-il pas assez exotique ? J’ai tjs l’impression de toucher l’autre bout du monde du doigt, face à l’Océan Indien…

Sur la route de Kalba :

1- On traverse le désert

On admire les dunes qui viennent lécher les pentes des montagnes

On aimerait bien s’arrêter et grimper dans les dunes comme ces petits enfants :

2- On traverse les montagnes

Tiens, une ville, toute neuve, perdue au milieu de nulle part ! Ca nous étonnera toujours…

3- On s’apprête à passer sous le tunnel

4- On découvre l’Océan Indien !

Et on fonce vers la mangrove :

Et ben ? Elle est où la mangrove ?

… à suivre !