Eliott et le paradoxe de Dubai

6 11 2010

Hier je parlais d’un article de journal sur le problème de l’Arabe comme langue maternelle aux Emirats, supplanté par l’anglais.

Par le plus grand des hasards, hier après-midi, Eliott entame la conversation dans la voiture en rentrant de l’école (c’était le jour de la bibliothèque) :

« Pourquoi il y a autant de livres en anglais à Dubai ? Pourquoi il y a plus de gens qui parlent anglais et français que de gens qui parlent en Arabe ? Pourtant, on habite dans un pays arabe ! »

J’explique qu’il y a dans ce pays très peu de « locaux », et que c’est un pays où des gens du monde entier viennent travailler, et la langue du travail international, c’est l’anglais.. donc tout le monde doit parler anglais.

« C’est pas normal ! »

« Les enfants arabes ils ne devraient pas savoir parler anglais… Au début ils parlent pas anglais, ils disent juste « salam aleikoum » »

Le comble : dans l’ascenseur, 2 dames arabes en abaya nous disent « bye bye ». Eliott me regarde et dit : « Pourquoi elle m’a répondu en anglais alors qu’elle est arabe ? »

***

« Les monsieurs en abaya, c’est les arabes »

« Pour les hommes, on dit une dishdash »

« Non, moi j’ai envie de dire abaya ! »

***

La veille dans la voiture, réflexions d’Eliott tjs autour des langues…

« Les enfants dans ma classe ils ne parlent même pas une petite graine de Francais. Finn (son copain, qui a une maman française et parle un petit peu) il parle un petit peu de Français. Bientôt il parlera Burj Dubai de Francais, et moi, je parle l’Univers de Français ! »

(si vous n’avez rien compris, on est tjs dans les appréciation de taille, grandeur…)

Publicités

Actions

Information




%d blogueurs aiment cette page :