Arabe et anglais

5 11 2010

Eliott a des cours d’Arabe à l’école. Je trouve ça très bien, ça l’a tjs intéressé de découvrir d’autres sonorités et d’autres écritures. Récemment il me demandait de regarder Kung Fu Panda en Espagnol, et un mini dessin animé des 3 petits cochons en néerlandais… !

« C’est bien les cours d’Arabe à l’école Eliott ? Elle est sympa la maîtresse ? »

« C’est pas une maîtresse ! C’est une dame qui crie ! »

… euh non… en fait elle ne fait que parler, je t’assure… 🙂

***

En ce moment d’ailleurs aux Emirats, il y a débat sur la prépondérance de l’anglais face à l’arabe, dans les écoles nationales…

Les autorités commencent à trouver que les enfants (natifs des Emirats) n’ont même plus les bases de l’Arabe, leur langue maternelle : forcés de parler anglais dès leur + jeune âge (entre l’école et la nanny…).

D’ailleurs ca m’arrive souvent de croiser des familles locales qui se parlent en anglais !

C’est la directrice des librairies Magrudy’s qui prend la parole : « il faut éduquer les parents sur l’importance de la langue maternelle. Les enfants n’acquiérent pas un vocabulaire suffisant avant d’apprendre une nouvelle langue (l’anglais en l’occurence). L’arabe est une langue difficile »

La directrice de la Foire au livres d’Abu Dhabi déclare elle que « c’est plutôt la façon dont l’Arabe est enseigné qui pose problème : les langues étrangères paraissent alors bp + attractives aux enfants : alors que l’anglais est enseigné avec des jeux, l’arabe est abordé de façon rigide et stricte ». C’est, pour elle, le problème principal des écoles du pays.

***
Je viens mettre mon grain de sel : j’aime bien parcourir les rayons de livres arabe pour enfants, et je dois reconnaître que l’offre est assez limitée, tant en terme de quantité que de graphisme. Les images sont souvent assez vieillotes et je trouve ça dommage (même si je sais que les enfants s’en foutent royalement :))

On peut trouver ceci-dit de jolis petits livres, mais je suis tjs étonnée de voir combien les rayons enfant/arabe sont pauvres !

Il y a une énorme disproportion entre les livres en anglais et ceux en langue maternelle, et ca rejoins finalement bien l’article du journal….

Publicités

Actions

Information




%d blogueurs aiment cette page :