Nouvelle loi pour les femmes

10 07 2010

A l’heure ou certains pays se battent pour la vraie liberation des femmes (contre l’allaitement par ex… n’est-ce pas ?) (j’me repete je sais), d’autres pays introduisent des lois…. avec un peu de retard

clic

Exceptionnellement, j’ai demande a Mr Google de traduire a ma place : (Mr Google etant un peu robotise, j’ai du changer qq mots)

ABU DHABI / / Les Emirats Arabes Unis a pris une autre étape vers l’amélioration des droits des femmes et des enfants à un arrêt de la Cour suprême fédérale que les femmes peuvent voyager à l’étranger avec leurs enfants même si leurs maris ne sont pas d’accord.

La Cour suprême a soutenu que, bien que la loi accorde au mari le pouvoir d’empêcher une mère de se déplacer avec son ou ses enfants, elle a également accordé aux ressortissants et aux résidents de la liberté de Voyage et de mouvement.

Le nouveau jugement suite à une décision annoncée la semaine dernière que le mari divorcé de sa femme doit lui verser une « dot différée », une partie de la dot payable seulement après le divorce, s’il existe des preuves d’abus. Les experts disent que cette décision serait de prévenir un mari d’abuser ou de harceler sa femme avec l’intention de la forcer à demander le divorce, renonçant ainsi à ses droits financiers dans le cadre du contrat de mariage.

Ces décisions marquantes, du plus haut tribunal du pays ont créé un précédent juridique que disent les experts vont influencer la réforme continue du système de droit de la famille.

(..) pour mettre en œuvre l ‘« esprit »du droit de la famille, qui vise à terme pour assurer l’intégrité de la famille.

(…) Dans son plus récent arrêt, la Cour suprême fédérale a infirmé les verdicts des tribunaux inférieurs à Sharjah qui a interdit une mère de voyager avec son enfant nouveau-né parce que son mari s’y oppose.

En vertu du droit de la famille des EAU, une mère n’est pas autorisé à voyager avec son enfant à l’étranger sans la permission écrite du tuteur de l’enfant. Si le tuteur refuse, la mère peut demander à un tribunal la permission de Voyage.
(…)

« Rien ne devrait empêcher une mère souhaitant voyager à prendre son enfant avec elle aussi longtemps que l’enfant a besoin de rester avec elle, comme un enfant, at-il ajouté.

« Le droit de la famille n’est pas sur l’homme ou la femme, il s’agit de la famille et de son intégrité » (…)

« Bien que le droit de la famille des EAU est beaucoup plus avancée que ceux ailleurs dans la région, son développement est encore très lent. »

… mais au moins, il avance…

Publicités

Actions

Information

2 responses

10 07 2010
kiki

doucement mais sûrement….mais au moins ça va dans le bon sens!!!

10 07 2010
solene

je prefere l’avancee de cette article la a celui sur l’allaitement!!!
ils vont y arriver!




%d blogueurs aiment cette page :